26 décembre 2017

Ça peut servir

Une « détox numérique » pour les fêtes

Chroniqueuse au Financial Times, Rana Foroohar raconte avoir cassé son téléphone portable professionnel la semaine de Noël voici quelques années. L’équipe de maintenance technique dans son entreprise étant en congé, elle ne pouvait le faire remplacer avant plusieurs jours. Elle avait alors ressenti un vide lors des trajets en métro. Les files d’attente lui avaient paru interminables. Mais elle était devenue, selon ses mots, une « meilleure personne » [€], plus attentive à son environnement, à ses proches et à elle-même. C’est ainsi qu’elle a promis à sa famille d’appliquer cette « détox numérique » cette année au moment de Noël. « Imaginez ça : avoir une expérience réelle, avec des gens que vous aimez, plutôt que de prendre des photos et les mettre en ligne. »