28 décembre 2017

Ça alors

Expérimentation de marquages publicitaires au sol

Un décret paru dimanche au Journal officiel autorise la publicité au sol à titre expérimental, pendant 18 mois, sur les trottoirs des villes de Bordeaux, Nantes et Lyon. Les marquages doivent être réalisés à partir d’eau, de peintures biodégradables ou de craie et effacés au bout de dix jours. Leur surface ne peut excéder 2,50 mètres carrés. Cette expérimentation sera évaluée tous les six mois. Dans un communiqué publié lundi, la mairie et la métropole de Bordeaux affirment n’avoir « à aucun moment » été consultées ou informées « en amont de cette décision ». La mairie de Nantes a déclaré aujourd’hui qu’elle allait adresser un courrier au gouvernement pour lui signifier son refus de « toute demande de marquage au sol ». L’association Paysage de France, qui lutte contre l’affichage publicitaire illégal, dénonce un « dépeçage du Code de l’environnement ». Le décret déroge, au titre de l’expérimentation, à plusieurs de ses dispositions ainsi qu’au Code de la route, qui interdit la publicité sur les trottoirs.