29 décembre 2017

Ça alors

Des cours pour non-respect du code vestimentaire en Iran

La police de Téhéran a annoncé mercredi que les personnes qui « n’observent pas convenablement le code vestimentaire islamique » ne seront plus placées en centre de détention et qu’aucun « dossier judiciaire ne sera ouvert ». En Iran, depuis la révolution islamique de 1979, les femmes ont l’obligation de se couvrir la tête au moins avec un foulard et de porter des vêtements longs. Plutôt qu’une amende, voire une peine de prison en cas de récidive, la police imposera aux femmes des « cours d’éducation ». « Plus de 7 900 personnes ont déjà suivi ces formations », a précisé le chef de la police de Téhéran au quotidien iranien Tehran Times, affirmant qu’il existe plus de 100 centres dans la province de Téhéran pour les assurer. Selon l’agence de presse iranienne Tasnim, les personnes en état de récidive s’exposeront toujours à des poursuites.