• Élection de Talamoni. L’indépendantiste Jean-Guy Talamoni a été élu, avec 40 voix sur 63, président de l’Assemblée de la nouvelle collectivité territoriale unique de Corse créée hier. Jean-Guy Talamoni, qui était président de l’ancienne Assemblée de Corse depuis décembre 2015, a dédié sa victoire aux « prisonniers et recherchés » corses.

  • Agressions de policiers. Cinq personnes ont été interpellées après l’agression hier après-midi d’un policier qui contrôlait un scooter volé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). La veille, deux policiers avaient été roués de coups à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) alors qu’ils venaient rétablir l’ordre à l’entrée d’une soirée privée. Hier, Emmanuel Macron a promis que les auteurs du « lynchage lâche et criminel » de Champigny-sur-Marne seraient « retrouvés et punis ».

  • Arrestation d’une djihadiste française en Syrie. La Française Émilie König, qui faisait partie des djihadistes étrangers les plus recherchés, a été arrêtée en Syrie près de la frontière irakienne par les combattants kurdes début décembre, a révélé RMC aujourd’hui. Elle était placée depuis septembre 2015 sur la liste noire des « combattants terroristes étrangers » établie par le département d’État américain (l’équivalent du ministère des Affaires étrangères) pour sa participation active à la propagande sur Internet du groupe État islamique.

  • Répression en République démocratique du Congo Le gouvernement de la République démocratique du Congo a fait rétablir les connexions à Internet cette nuit après avoir demandé aux opérateurs du pays de les couper pendant trois jours « pour des raisons de sécurité d’État ». Un collectif catholique avait appelé à des manifestations dimanche contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, dont le mandat a expiré en décembre 2016. La répression des rassemblements a fait huit morts.

  • Des fonds pour les victimes de harcèlement sexuel. Plus de 300 femmes travaillant dans les secteurs du cinéma, de la télévision et du théâtre, dont les actrices Cate Blanchett, Natalie Portman et Meryl Streep, ont lancé hier un projet nommé Time’s Up (« C’est fini ») dont le but est notamment de donner à des femmes victimes de harcèlement sexuel les moyens financiers de se défendre. Elles ont annoncé avoir collecté 13 millions de dollars sur les 15 millions fixés comme objectif.