2 janvier 2018

Ça alors

Des téléphones fixes dans les cellules de prison

Le ministère de la Justice a lancé un appel d’offres en novembre pour installer des téléphones fixes dans les cellules de prison, a révélé aujourd’hui Le Monde. Plus de 50 000 cellules, dans 178 établissements pénitentiaires, doivent être équipées d’ici six ans. Le but est de limiter le trafic de téléphones portables, dont l’usage est interdit à l’intérieur des établissements, et de permettre aux détenus de mieux préparer leur réinsertion. Les appels, payants, pourront être passés vers une liste de numéros autorisés par un juge ou par l’administration pénitentiaire. Toutes les conversations, à l’exception notamment de celles avec leur avocat, devront pouvoir être enregistrées et interrompues à tout moment. Un test mené depuis juillet 2016 dans le centre de détention de Montmédy (Meuse) a permis de constater une diminution de 25 % du nombre de téléphones portables trouvés en détention.