3 janvier 2018

Ça alors

Modération renforcée sur les réseaux sociaux allemands

Une loi allemande entrée en vigueur le 1er janvier expose les réseaux sociaux qui ne retirent pas les commentaires haineux et les fausses informations à des amendes pouvant atteindre jusqu’à 50 millions d’euros. Adoptée en juin, cette loi s’applique aux plateformes qui comptent plus de 2 millions d’utilisateurs en Allemagne, comme Facebook, Twitter et YouTube. Les internautes peuvent signaler, via des formulaires en ligne, des contenus à modérer. Dès qu’elles sont alertées, les entreprises ont 24 heures, ou sept jours pour les cas complexes, pour retirer tout appel à la violence, insulte, propagande terroriste ou fausse information partagé sur leur plateforme. L’ONG de défense de la liberté d’information Reporters sans frontières s’est inquiétée en mai des dérives possibles de cette loi qui délègue « à des plateformes privées le rôle de juges ».