9 janvier 2018

Ça alors

Des Salvadoriens vivant aux États-Unis menacés d’expulsion

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a annoncé hier qu’il allait mettre fin au statut de protection temporaire (TPS) dont disposent environ 195 000 Salvadoriens. Le TPS permet de vivre et travailler légalement aux États-Unis pour une durée renouvelable. Il peut être mis en place notamment dans le cas d’un conflit armé ou d’un désastre naturel. Les Salvadoriens qui vivaient illégalement aux États-Unis y ont eu accès en 2001, lorsque deux tremblements de terre consécutifs ont touché leur pays. Le département de la Sécurité intérieure estime que les dommages des séismes sont réparés et que les Salvadoriens ne répondent plus aux critères du TPS. D’ici septembre 2019, ils doivent demander un autre statut pour pouvoir rester (envisageable par exemple s’ils se sont mariés aux États-Unis) ou retourner dans leur pays. En novembre, l’administration américaine avait aussi annoncé le non-renouvellement du statut pour les 50 000 Haïtiens qui en bénéficient.