10 janvier 2018

Ça alors

Les tortues vertes de la Grande Barrière de corail se féminisent

Selon une étude publiée lundi dans la revue scientifique américaine Current Biology, plus de 99 % des tortues vertes non adultes évoluant au nord de la Grande Barrière de corail en Australie sont des femelles. Le réchauffement climatique est responsable de ce changement, qui fait craindre une disparition de ce plus grand foyer de tortues vertes, selon les auteurs de l’étude dirigée par Michael Jensen, biologiste marin à l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique. Le sexe des tortues est déterminé par la température à laquelle évolue l’œuf, pondu sur les plages puis enfoui dans le sable. Or la température du sable des plages au nord de la Grande Barrière de corail a fortement augmenté depuis les années 1980. Sur les plages du sud, où elle est plus froide, les femelles représentent moins de 70 % de la population des tortues.