• Accord politique en Allemagne. Après cinq jours de discussions, le parti chrétien-démocrate de la chancelière allemande Angela Merkel (CDU), son allié bavarois (CSU) et le Parti social-démocrate (SPD) ont conclu un accord de principe en vue de la formation d’un gouvernement de coalition. Les signataires s’engagent notamment à travailler avec la France au renforcement de la zone euro. Cet accord est soumis à l’approbation des militants du SPD, qui devront se prononcer le 21 janvier.

  • Arrestations en Tunisie. Le porte-parole du ministère de l’Intérieur tunisien a déclaré que 778 personnes avaient été arrêtées dans le pays depuis lundi. Si les manifestations contre la politique d’austérité du gouvernement ont été suivies dans les nuits de lundi à jeudi d’affrontements avec la police, il a affirmé que les heurts entre jeunes et policiers avaient été « limités » et « sans gravité » la nuit dernière.

  • Assange, citoyen équatorien. La ministre équatorienne chargée de la diplomatie a annoncé hier soir que son pays avait naturalisé en décembre l’activiste australien Julian Assange, réfugié dans son ambassade à Londres depuis 2012. Elle a précisé que l’Équateur avait demandé au Royaume-Uni d’accorder un statut diplomatique au fondateur du site de révélation de documents confidentiels WikiLeaks, mais que le gouvernement britannique avait refusé.

  • Soldats blessés au Mali. L’état-major des armées français a annoncé que trois soldats de l’opération Barkhane avaient été blessés, dont l’un grièvement, lors d’un attentat-suicide contre leur convoi hier dans l’est du Mali. L’attaque a eu lieu le jour du cinquième anniversaire de l’intervention française contre la présence djihadiste dans le pays.