12 janvier 2018

Tout s'explique

Rappel de tous les produits infantiles de Lactalis

Pourquoi la direction de Lactalis était-elle convoquée au ministère de l’Économie ?

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a convoqué cet après-midi le PDG du groupe agroalimentaire Lactalis, Emmanuel Besnier. À l’issue de leur entretien, Bruno Le Maire a annoncé que plus aucun produit infantile fabriqué par l’entreprise dans son usine de Craon (Mayenne) ne devait être vendu. Fin décembre, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire notamment pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel de produit ». Une alerte sanitaire a été déclenchée le 1er décembre après l’annonce de plusieurs cas de bébés atteints de salmonellose ayant ingéré des laits produits par Lactalis. Trois phases de retrait ont eu lieu en décembre, dont la dernière devait concerner tous les laits infantiles de l’entreprise, mais plusieurs enseignes de grande distribution ont reconnu cette semaine avoir continué à en vendre.

Quels sont les risques liés à la salmonelle ?

Santé publique France, un organisme public, dénombre 37 bébés atteints par la salmonellose entre août et début décembre. Leur point commun est d’avoir consommé des laits de Lactalis. La salmonellose est une infection liée à des bactéries, les salmonelles. Hébergées dans l’intestin des animaux vertébrés, elles peuvent être transmises à l’humain, principalement par des aliments contaminés, en particulier lorsqu’ils sont consommés crus ou peu cuits. Ces bactéries peuvent produire de fortes fièvres, des diarrhées, des vomissements et des douleurs abdominales. L’infection peut être « très sévère, voire mortelle » chez les personnes âgées ou les nourrissons, selon l’Institut Pasteur. En France, environ 183 000 cas sont recensés chaque année et font en moyenne une soixantaine de morts, selon Santé publique France.

Comment fonctionne une alerte sanitaire ?

Une alerte sanitaire est déclenchée en cas de détection d’une anomalie sur un produit (germes, contaminants chimiques, etc.) et de l’apparition de cas de maladie. Il faut alors retirer le produit des magasins concernés, éviter la contamination d’autres produits et informer le consommateur ayant acheté le produit. Le rappel des produits est prononcé par le fabricant ou par les autorités. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, rattachée au ministère de l’Économie, est chargée de faire appliquer la procédure, en effectuant des contrôles, tandis que l’industriel doit gérer sa mise en œuvre. Tous les distributeurs doivent également veiller à enlever les produits de leurs rayons.