17 janvier 2018

Ça alors

Dispute autour de l’usage du nom Macédoine

À l’invitation de l’ONU, des diplomates grecs et macédoniens se sont rencontrés aujourd’hui au siège de l’organisation à New York pour tenter de résoudre un litige opposant leurs deux pays à propos de l’usage du nom « Macédoine ». La Grèce rejette le nom de son voisin, adopté lors de son indépendance de la Yougoslavie en 1991, parce qu’il désigne déjà l’une de ses provinces, frontalière de la République de Macédoine. Elle craint également des revendications territoriales sur sa province, bien que la Constitution macédonienne proclame que l’État « n’a pas de prétentions territoriales » à l’égard de ses voisins. Début janvier, le Premier ministre macédonien et le ministre grec des Affaires étrangères avaient dit espérer une solution à cette querelle. Celle-ci empêche notamment la Macédoine d’intégrer l’Otan ou l’Union européenne, en raison du veto de la Grèce.