17 janvier 2018

Ça peut servir

Ne pas retenir ses éternuements

Un Anglais qui avait tenté de retenir un éternuement en se pinçant le nez et en fermant la bouche s’est déchiré l’une des zones du pharynx et a dû passer une semaine à l’hôpital, a rapporté lundi l’une des revues du groupe britannique de publications scientifiques British Medical Journal. Si le cas est extrêmement rare, les chercheurs concluent tout de même leur étude par une mise en garde : « éternuer en bloquant à la fois les narines et la bouche est une manœuvre dangereuse qui doit être évitée, car elle peut entraîner de nombreuses complications » comme une perforation des tympans, une infiltration d’air dans l’espace compris entre les poumons provoquant douleur thoracique et gêne respiratoire ou, dans le pire des cas, une rupture d’anévrisme cérébral. Alors mettez votre main devant la bouche, mais ouvrez-la.