19 janvier 2018

C’est leur avis

Le changement de tactique payant des États-Unis

Le chroniqueur du Washington Post David Ignatius considère que les États-Unis ont appris de leurs erreurs militaires au Proche-Orient pour mener à bien la bataille contre le groupe État islamique.

« Laisser les autres se battre n’était pas dans les habitudes américaines de ce début de siècle, ce qui fut la source d’une immense frustration nationale. L’armée américaine s’est embourbée en Irak et en Afghanistan, comme elle l’avait fait une génération plus tôt au Vietnam, en essayant de remodeler des sociétés avec sa puissance de feu. Pour les militaires, la leçon de ces bourbiers consiste à prendre du recul – et à aider les forces locales avec de la formation, des conseils et des forces aériennes. […] L’Amérique a été si frustrée par les combats au Moyen-Orient que l’on a à peine remarqué la victoire contre l’État islamique – et les partenariats tactiques qui l’ont rendue possible. La collaboration des États-Unis avec les Kurdes syriens et les Irakiens chiites a rendu les États voisins nerveux, en particulier la Turquie. Mais les résultats sont là. » David Ignatius