22 janvier 2018

C'est leur avis

Mauvaise réponse à un vrai problème

Le Congrès américain n’ayant pas réussi à voter un accord sur le financement des dépenses publiques, les États-Unis sont entrés samedi dans une période de « shutdown », caractérisée par la mise en congés sans solde d’au moins 800 000 fonctionnaires jugés « non essentiels ». Charles Wyplosz, professeur d’économie à l’Institut de hautes études internationales et du développement à Genève, estime dans le site Telos que les gouvernements en arrivent à de telles extrémités en raison de leur incapacité à contrôler leurs dépenses.

« Cette situation peut durer quelques jours ou quelques semaines, mais l’idée que le gouvernement du pays le plus puissant de la planète “ferme” est spectaculaire. En fait, c’est la conséquence d’un mécanisme bien maladroit destiné à limiter les déficits publics. La plupart des pays disposent d’une procédure pour essayer de limiter les déficits budgétaires. C’est bien normal. Partout les gouvernements sont affectés d’une tendance malsaine : le biais vers le déficit. Il consiste à s’accorder, année après année, une mauvaise raison pour dépenser plus que les recettes fiscales. » Charles Wyplosz