27 janvier 2018

On revient au début

Les combats des Kurdes de Syrie

La Turquie a lancé samedi dernier une offensive militaire contre les Unités de protection du peuple (YPG), un groupe de combattants kurdes établis dans le nord de la Syrie. Le 14 janvier, la coalition internationale antidjihadiste dirigée par les États-Unis avait annoncé que ces combattants participeraient à la création d’une force militaire chargée de sécuriser les territoires repris au groupe État islamique. En réaction, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait déclaré qu’il voulait « tuer dans l’œuf » cette armée « terroriste ».


À l’origine

Les Kurdes sont un peuple réparti entre quatre territoires limitrophes : la Turquie, qui accueille la communauté la plus nombreuse, la Syrie, l’Iran et l’Irak. lls n’ont jamais été réunis sous la bannière d’un pays indépendant. La première trace d’un Kurdistan remonte au XIIe siècle au sein d’un royaume qui englobait les quatre pays où ils vivent actuellement. Les Kurdes sont majoritairement des musulmans sunnites. Il n’existe pas d’unité de la langue : plusieurs dialectes cohabitent et ne s’écrivent pas tous dans le même alphabet. Il n’existe aucun recensement officiel de leur population. L’Institut kurde de Paris, une fondation reconnue d’utilité publique, l’estimait en 2016 à 36 millions au minimum dans ces régions.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte