29 janvier 2018

Tout s'explique

Série d’attentats en Afghanistan

Les violences se sont-elles intensifiées en Afghanistan ?

Au moins 11 personnes sont mortes et 16 ont été blessées au cours d’un attentat ce matin contre l’Académie militaire de Kaboul, revendiqué par l’organisation djihadiste État islamique (EI). Il s’agit de la quatrième attaque en moins de 10 jours en Afghanistan, après celles du 20 janvier à l’hôtel Intercontinental de Kaboul, du 24 janvier contre l’ONG Save the Children et de samedi au centre de la capitale. Cette dernière a fait au moins 103 morts et 235 blessés. L’an dernier, en mai, le pays avait connu son attaque la plus sanglante – avec plus de 150 morts et 300 blessés – depuis 2001, année où les États-Unis ont chassé les talibans du pouvoir. Selon la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan, le nombre de civils tués ou blessés augmente presque chaque année dans le pays depuis 2009 en raison des combats et des attentats. En 2016, les attaques commises par des groupes armés comme les talibans ou l’EI ont fait 2 131 morts parmi les civils.

Quel rôle jouent les États-Unis en Afghanistan ?

Les États-Unis ont lancé en 2001 une offensive en Afghanistan, où était réfugié Oussama Ben Laden, leader de l’organisation terroriste Al-Qaïda responsable des attentats du 11-Septembre. Le gouvernement américain cherchait à mettre un terme au régime des talibans, en place depuis 1996, qui lui accordait sa protection. Avec le soutien de l’ONU et des États-Unis, un gouvernement de transition a été mis en place en 2002. Son autorité sur l’ensemble du territoire reste contestée et les États-Unis ont maintenu des troupes dans le pays pour le soutenir et former les forces afghanes. Le contingent américain présent sur place a tout de même été réduit, passant de 100 000 soldats en 2011 à 8 400 en 2017. En août, Donald Trump a annoncé qu’il enverrait des troupes supplémentaires pour « lutter contre le terrorisme ».

En quoi les luttes des talibans et de l’EI diffèrent-elles dans le pays ?

Les derniers attentats commis en Afghanistan ont été revendiqués tour à tour par les talibans et l’EI. Les deux organisations djihadistes ont des intérêts différents sur le territoire. Les premiers veulent principalement déstabiliser le pouvoir en place et les seconds cherchent surtout à accroître leur influence. Ils sont ainsi en « conflit ouvert », comme l’explique sur Franceinfo Wassim Nasr, journaliste de France 24 spécialiste du djihadisme. Selon lui, leurs cibles diffèrent également : les talibans se concentrent principalement sur des cibles militaires ou des responsables gouvernementaux, tandis que pour l’EI, « toutes les cibles sont légitimes ».