29 janvier 2018

C'est leur avis

La Russie n’est pas un intermédiaire neutre

Les représentants de l’opposition syrienne et ceux des Kurdes ont annoncé vendredi et dimanche qu’ils ne se rendraient pas aux négociations de paix organisées aujourd’hui et demain à Sotchi en Russie. Assaad Al Achi, président d’une ONG défendant une solution démocratique en Syrie, estime dans Al Jazeera que la Russie n’est pas un intermédiaire légitime pour ces négociations.

« Le Congrès du dialogue national syrien à Sotchi va, très certainement, échouer à répondre aux attentes des Syriens. […] La Russie ne peut pas être acceptée comme un intermédiaire honnête ou comme un organisateur neutre pour des discussions relatives au futur de la Syrie. La Russie reste le principal soutien militaire du régime syrien. […] Comment pouvons-nous espérer nous sentir en sécurité pour négocier librement si nous sommes invités dans un pays qui a apporté un appui vital au brutal assaut du régime Assad contre son propre peuple ? » Assaad Al Achi