29 janvier 2018

Ça alors

Une application de fitness dévoile des données militaires sensibles

L’application Strava, qui permet de mesurer son activité physique et les distances parcourues, a publié en novembre une carte montrant les parcours suivis par ses utilisateurs. Un étudiant en sécurité internationale à l’Université nationale australienne a signalé samedi sur Twitter que certains soldats dévoilaient ainsi le tracé de leurs entraînements autour de leurs bases militaires, faisant courir un risque pour la sécurité des patrouilles. En 2013, l’armée américaine avait encouragé ses soldats à utiliser l’application Fitbit, qui peut échanger des données avec Strava, pour se maintenir en forme. Le département de la Défense américain a déclaré aujourd’hui à l’AFP réfléchir à la possibilité de donner des formations pour assurer la sécurité de son personnel. Strava a rappelé que ses 27 millions d’utilisateurs peuvent choisir de ne pas rendre publiques leurs données, en effectuant un réglage spécifique.