29 janvier 2018

Ça peut servir

Se fixer des limites et des moments de récupération

« Qui veut voyager loin ménage sa monture », dit un adage extrait d’une pièce de Jean Racine. C’est également ce que recommande à notre époque aux professionnels stressés Amy Jen Su, cofondatrice d’une entreprise de conseil en management, dans la Harvard Business Review. Pour faire face à un rythme de travail intensif, elle conseille de se poser d’abord la question suivante : « Quelles sont les tâches à accomplir qui sont véritablement critiques ? » Fixez-vous des limites en décrétant à quelles demandes ou à quelles personnes vous devrez dire non pour éviter de vous surcharger de travail. Prévoyez ensuite des moments pour récupérer de l’énergie : choisissez un soir de la semaine où vous pourrez vous coucher plus tôt et planifiez un moment pour vous détendre en écoutant votre musique favorite, par exemple.