31 janvier 2018

Ça se chiffre

Le mal-logement

La Fondation Abbé Pierre a publié hier son rapport annuel sur le mal-logement. Elle y recense près de 4 millions de personnes mal logées : il s’agit notamment de personnes sans domicile, contraintes de loger chez des tiers, vivant dans des logements beaucoup trop petits pour le nombre d’occupants ou dans des habitations privées de confort. Cette dernière catégorie désigne par exemple des logements sans eau courante, sans douche, sans coin cuisine ou sans moyen de chauffage. La fondation note un paradoxe : « La qualité moyenne des logements continue de s’améliorer », les personnes vivant en France n’ayant « jamais disposé en moyenne d’autant de mètres carrés par personne », mais « la hausse des prix creuse les inégalités résidentielles et bouche l’horizon des ménages des couches populaires ».