5 février 2018

Ça peut servir

Ne pas dire « Ce n’est pas ma faute »

Il existe certaines phrases qu’il vaut mieux éviter de prononcer au travail, affirme sur LinkedIn Travis Bradberry, président d’une société de conseil en management. Parmi elles : « Ce n’est pas ma faute. » Évidemment, il ne s’agit pas d’accepter qu’on vous accuse à tort. Selon lui, il faut surtout montrer que vous ne cherchez pas à vous défaire de vos responsabilités. Si vous avez commis des erreurs, reconnaissez-les. Si un projet auquel vous avez pris part a échoué, qu’on vous interroge et que vous n’avez effectivement rien à vous reprocher, contentez-vous de décrire le déroulement des faits de la façon la plus neutre possible. Laissez à votre hiérarchie ou à vos clients le soin d’en conclure que ce n’était pas votre faute, conseille Travis Bradberry. Enfin, évitez de rejeter la faute sur autrui. Vos interlocuteurs y verront plutôt le signe que vous n’êtes pas prêt à répondre de vos actes.