6 février 2018

Ça alors

Un syndicat obtient la semaine à 28 heures dans la métallurgie

Le syndicat allemand IG Metall, qui compte le plus grand nombre d’adhérents en Europe, a signé hier soir un accord de branche permettant aux salariés de la métallurgie et de l’automobile de demander une réduction de leur temps de travail à 28 heures par semaine, contre 35 heures en moyenne, pendant une durée maximum de 24 mois. L’accord ne prévoit pas de compensation salariale, mais des aménagements pour les salariés chargés de famille. L’accord ne concerne pour l’instant que le Land du Bade-Wurtemberg, dans le sud-ouest du pays, où se trouvent les sièges de nombreuses entreprises du secteur automobile comme Mercedes-Benz ou Bosch. Le syndicat a également obtenu une hausse générale des salaires de 4,3 % à partir d’avril. Il avait mis en avant la nécessité de répartir les richesses accumulées grâce aux bons résultats de l’Allemagne, qui a enregistré une croissance de 2,2 % en 2017.