• Frappes contre l’armée syrienne. La coalition internationale dirigée par les États-Unis en Syrie a affirmé avoir tué au moins 100 combattants favorables au régime de Damas dans l’est du pays. Elle a mené des frappes en représailles après une attaque de l’armée syrienne contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes, des combattants kurdes et arabes que la coalition soutient dans la lutte contre le groupe État islamique.

  • Défilé militaire avant les JO. La Corée du Nord a organisé ce matin un défilé militaire dans les rues de sa capitale, Pyongyang, à la veille de l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver qui se tiendront jusqu’au 25 février à Pyeongchang, en Corée du Sud. Cette parade annuelle, qui se déroule habituellement le 25 avril, a été avancée pour célébrer le 70e anniversaire de l’armée nord-coréenne.

  • L’heure d’été à réévaluer. Le Parlement européen a voté par 384 voix contre 153 (et 12 abstentions) une résolution demandant à la Commission européenne d’évaluer la directive harmonisant le passage à l’heure d’été dans tous les États membres et de leur proposer « si nécessaire » sa révision. Les députés européens déclarent que « de nombreuses études » ont souligné les effets négatifs du dispositif sur la santé. La résolution du Parlement européen insiste sur l’importance de maintenir une harmonisation entre les États membres.

  • Police de sécurité du quotidien. Dans un entretien au journal Le Monde, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé que des effectifs supplémentaires seraient déployés dans 30 quartiers prioritaires de « reconquête républicaine », dont les Tarterêts à Corbeil-Essonnes, le Mirail à Toulouse et l’Ariane à Nice. Ce renforcement a pour but la mise en place dans ces zones de la « police de sécurité du quotidien » souhaitée par Emmanuel Macron, caractérisée par une « plus grande présence sur le terrain ».

  • Les énergies renouvelables en recul. Les énergies renouvelables ont représenté 18,5 % de la consommation d’électricité en France en 2017, contre 19,6 % en 2016. La puissance installée du parc éolien a augmenté de 15,3 % et celle du parc solaire de 13,1 %, mais la production hydraulique, la principale source d’énergies renouvelables en France, a été nettement affectée par la faible pluviométrie, en particulier cet été.