8 février 2018

Ça peut servir

Travail et intempéries

Avez-vous le droit de rester chez vous, ou de travailler de chez vous, si les intempéries vous empêchent de vous rendre à votre travail ? Le Code civil offre la possibilité d’invoquer un cas de force majeure, c’est-à-dire un événement imprévisible, irrésistible et extérieur. Le salarié doit alors prévenir son employeur le plus tôt possible. L’avocat spécialiste du droit du travail Éric Rocheblave conseille dans Le Parisien de réunir des preuves montrant l’impossibilité du déplacement, par exemple « un selfie avec sa voiture bloquée » par la neige. Dans ces conditions, l’employeur ne peut pas sanctionner le salarié pour absence injustifiée, mais n’est pas tenu pour autant de le rémunérer. Les deux parties peuvent s’entendre pour que le salarié effectue de chez lui sa journée en télétravail, impute sur ses congés les heures perdues ou les récupère. Si le travail a lieu en extérieur, le salarié peut invoquer son droit de retrait, à condition qu’il existe « un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ».