9 février 2018

Ça alors

Les Vénézuéliens davantage contrôlés en Colombie

Le président colombien, Juan Manuel Santos, a annoncé hier un renforcement des contrôles à la frontière avec le Venezuela. Mi-janvier, l’office de l’immigration colombien a déclaré que le nombre de Vénézuéliens installés en Colombie, légalement ou illégalement, avait augmenté de 62 % lors du deuxième semestre de 2017 pour atteindre 550 000 personnes fin décembre. Le chef de l’État colombien a annoncé que son pays ne délivrerait plus de cartes d’accès temporaire permettant aux Vénézuéliens de faire l’aller-retour dans la journée pour s’approvisionner en biens devenus introuvables dans leur pays sévèrement touché par la crise économique. Les Vénézuéliens présents en Colombie devront désormais s’enregistrer auprès des autorités, a déclaré Juan Manuel Santos, tout en promettant de renforcer l’aide humanitaire pour ceux qui obtiendront le droit de rester.