19 février 2018

C'est leur avis

Modifier son discours en fonction du public est risqué

L’émission de télévision « Quotidien » a diffusé vendredi des extraits d’un cours donné à l’école de commerce EM Lyon par le président du parti Les Républicains, Laurent Wauquiez, dans lequel il dit s’affranchir du « bullshit » (« conneries ») de ses déclarations aux médias. Adrien Rivierre, spécialiste de la prise de parole en public, estime dans Les Échos que le double discours en politique est devenu dangereux.

« On entend Laurent Wauquiez affirmer explicitement que pour créer “un espace de liberté”, aucune retranscription de ses propos ne doit être réalisée. Une demande vaine… qui illustre les dangers du double discours en politique. […] Dans l’espace politico-médiatique actuel, toute parole est une parole publique. Les réseaux sociaux, le devoir d’exemplarité auquel la classe politique aspire et la volonté de transparence des citoyens font du double discours une technique très dangereuse. Pour l’instant, Laurent Wauquiez assume, mais nul doute que ses adversaires vont tout faire pour discréditer sa parole. Son nouveau défi sera ainsi de prouver que ce qu’il dit est la vérité. » Adrien Rivierre