20 février 2018

C'est leur avis

Le respect comme point de départ du dialogue

La fusillade survenue mercredi dernier dans un lycée en Floride, aux États-Unis, a relancé le débat sur le port autorisé des armes à feu aux États-Unis. Mais pour que les pro et les anti armes à feu s’entendent, le chroniqueur du New York Times David Brooks estime qu’ils doivent d’abord faire preuve de respect les uns envers les autres.

« S’il y a une chose que nous avons apprise, c’est que les armes à feu sont devenues un sujet culturel sensible dans une nation inégalitaire et divisée. Les gens qui défendent le droit de porter des armes à feu croient que des élites snob prennent de haut leur façon de vivre et veulent détruire leur culture. Si nous finissons par dire à ces personnes qu’elles et leurs armes sont méprisables, elles nous mépriseront juste en retour et camperont sur leurs positions. » David Brooks