22 février 2018

Ça alors

Des machines à voter critiquées en RDC

La commission électorale de la République démocratique du Congo a présenté hier les nouvelles machines à voter qui doivent être utilisées lors des élections – présidentielle, législatives et provinciales – du 23 décembre. Selon les autorités, elles simplifieront le processus de dépouillement et réduiront le coût des élections. L’opposition et certains responsables religieux du pays craignent toutefois qu’elles permettent d’organiser une fraude. La conférence des évêques du pays a demandé lundi à ce que ces machines soient certifiées par des experts nationaux et internationaux. La semaine dernière, le Conseil de sécurité de l’ONU a abordé le sujet au cours d’une réunion. L’ambassadrice des États-Unis a émis des réserves sur la « fiabilité » de ce système de vote électronique et réclamé l’utilisation de bulletins papier. Le pays est dirigé depuis 2001 par Joseph Kabila, toujours au pouvoir alors que son mandat a expiré en décembre.