• Grand froid. Le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé hier soir avoir déclenché le plan Grand Froid dans 68 départements, du Pas-de-Calais à la Corse, conduisant au renforcement du dispositif d’accueil des sans-abri et à l’ouverture de plus de 5 000 places en hébergement d’urgence. Le froid venu de l’est a causé depuis vendredi la mort d’au moins 20 personnes en Europe, dont trois sans-abri et une nonagénaire en France.

  • Ghouta orientale. Le régime syrien et ses opposants se sont mutuellement accusés d’avoir violé la trêve ordonnée hier par le président russe Vladimir Poutine dans la Ghouta orientale, une zone située à l’est de Damas et contrôlée par les rebelles. Le chef de l’État russe avait exigé que les combats s’arrêtent quotidiennement entre 9h et 14h pour permettre l’évacuation des civils, mais les autorités russes ont accusé aujourd’hui les rebelles d’avoir ouvert le feu pour empêcher la population de quitter la zone.

  • Embargo au Yémen. La Russie a opposé hier soir son veto à une résolution britannique, soutenue par la France et les États-Unis, au Conseil de sécurité de l’ONU renouvelant l’embargo sur les armes au Yémen et reprochant à l’Iran d’en livrer aux rebelles houthis. La Russie a ensuite réussi à faire adopter à l’unanimité une résolution renouvelant pour un an l’embargo, qui s’achevait hier soir, sans mention de l’Iran.

  • Remaniement de l’état-major saoudien. Le roi Salmane d’Arabie saoudite a limogé hier soir le chef d’état-major saoudien ainsi que les chefs de l’armée de l’air et de l’armée de terre sans toutefois fournir d’explication. L’Arabie saoudite mène au Yémen depuis mars 2015 une coalition militaire de pays arabes qui ne parvient pas à chasser les rebelles houthis qui ont pris le contrôle de la capitale, Sanaa.