27 février 2018

Ça alors

Les chrétiens de Jérusalem obtiennent le gel d’une taxe

Le gouvernement israélien a annoncé aujourd’hui le gel d’une taxe d’habitation sur les biens commerciaux des Églises, décidée début février par la ville de Jérusalem. Pour protester contre cette mesure fiscale, les responsables des Églises catholique, grecque orthodoxe et arménienne apostolique ont fermé depuis dimanche l’église du Saint-Sépulcre, à Jérusalem, qu’ils administrent ensemble. Selon la tradition chrétienne, l’édifice abrite le tombeau du Christ. La mairie de Jérusalem réclamait 152 millions d’euros d’arriérés. Elle avait gelé les comptes bancaires de plusieurs Églises et saisi de l’argent sur plusieurs d’entre eux. Cette décision et ces méthodes avaient été perçues par les chefs des Églises comme une tentative « d’affaiblir la présence chrétienne à Jérusalem ».