• Première ébauche du traité du Brexit. La Commission européenne a publié une première version du futur accord de retrait traduisant les compromis conclus en décembre avec le Royaume-Uni dans trois domaines clés pour sa sortie de l’Union européenne : le statut des expatriés, la dette liée à la rupture et la frontière irlandaise. Cette ébauche doit maintenant être discutée entre les 27 États membres de l’UE, avant d’être soumise à Londres.

  • Le CIO lève la suspension de la Russie. Le Comité olympique russe a annoncé que le Comité international olympique (CIO) avait levé la suspension qui lui avait été imposée le 5 décembre, à la suite de révélations sur un système de dopage organisé au niveau de l’État. Les athlètes russes n’ont pas eu le droit de concourir sous leur propre drapeau lors des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, où certains ont été admis en tant qu’« athlètes olympiques de Russie ».

  • Peine de prison pour Greenpeace. Le tribunal correctionnel de Thionville a condamné hier soir à des peines allant de cinq mois de prison avec sursis à deux mois ferme huit militants de Greenpeace qui s’étaient introduits en octobre dans la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle. C’est la première fois que des militants de l’organisation écologique sont condamnés à des peines de prison ferme, a précisé Jean-François Julliard, le directeur général de Greenpeace France, qui a déclaré que l’organisation allait faire appel de cette décision.

  • Ce qui va changer au 1er mars. À partir de demain, les prix des paquets de cigarettes vont augmenter de 94 centimes d’euros en moyenne. Après les Parisiens et les Lyonnais, les particuliers bordelais qui veulent louer leur logement sur Airbnb devront s’enregistrer auprès de leur mairie. La vignette Crit’air, classant les véhicules en six catégories, va baisser de 59 centimes, passant de 3,70 euros à 3,11 euros.

  • Croissance revue en hausse. La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la France, en 2017, s’est élevée à 2 %, selon une nouvelle estimation de l’Insee, contre 1,9 % annoncé en janvier. Ce relèvement de 0,1 point s’explique notamment par une croissance du PIB plus forte que prévu au premier trimestre de l’année dernière.