• Attaques au Burkina Faso. Selon un porte-parole du gouvernement français, au moins sept personnes, dont deux gendarmes burkinabés, ont été tuées et une cinquantaine d’autres blessées, dans des attaques armées à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Elles ont visé l’ambassade de France, l’état-major général des armées burkinabé et l’Institut français.

  • Puigdemont retire sa candidature. L’ancien président de la région de Catalogne, Carles Puigdemont, a renoncé hier soir à exercer un nouveau mandat, la « seule façon », selon lui, de permettre la formation d’un « nouveau gouvernement, le plus rapidement possible ». Destitué de ses fonctions fin octobre après un référendum sur l’indépendance de la Catalogne considéré comme illégal par le pouvoir central, il est poursuivi par la justice espagnole et s’est réfugié depuis décembre en Belgique.

  • Taxe sur les importations d’acier aux États-Unis. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré que « l’UE réagira fermement et de manière proportionnée pour défendre ses intérêts », après l’annonce hier du président américain Donald Trump de la mise en place prochaine de droits de douane de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium. Le ministre de l’Économie français, Bruno Le Maire, a estimé qu’une « guerre commerciale » entre l’Europe et les États-Unis « ne fera que des perdants ».

  • Rachat des actifs de The Weinstein Company. L’ancienne membre de l’administration Obama Maria Contreras-Sweet a annoncé avoir trouvé un accord pour reprendre avec d’autres investisseurs la société américaine de production de films The Weinstein Company, en grande difficulté financière depuis la révélation en octobre d’accusations d’agressions sexuelles et de viols contre son cofondateur Harvey Weinstein. Elle a précisé que les quelque 150 emplois du studio seraient maintenus et que la majorité du conseil serait composé de femmes.

  • La réforme de l’assurance chômage dévoilée. Dans une interview publiée hier soir par Le Parisien-Aujourd’hui en France, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a exposé le projet de réforme de l’assurance chômage qu’elle compte présenter en avril en Conseil des ministres. Ce projet reprend en grande partie l’accord conclu la semaine dernière par les partenaires sociaux. La possibilité pour les salariés démissionnaires d’être indemnisés pourra être exercée tous les cinq ans, mais la ministre estime qu’elle ne concernera que 20 000 à 30 000 personnes par an.

  • Canal+ cesse de diffuser TF1. Le groupe audiovisuel Canal+ a annoncé hier qu’il interrompait la diffusion des chaînes du groupe TF1 (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI) dans son bouquet CanalSat et son application MyCanal, au lendemain de l’expiration des accords de distribution et en l’absence d’un nouvel accord entre les deux groupes. TF1 demande aux distributeurs audiovisuels de payer pour reprendre le signal de ses chaînes gratuites.