8 mars 2018

Ça alors

Une « grève féministe » de 24 heures en Espagne

Deux syndicats, CNT et CGT, et plus de 300 organisations féministes espagnoles, réunies dans un collectif nommé Commission 8M, avaient appelé à la première « grève féministe » dans le pays pour 24 heures, à l’occasion aujourd’hui de la Journée internationale des droits des femmes. La Commission 8M suggérait aussi aux femmes de ne pas consommer et de ne pas prendre part aux tâches domestiques. Le but est de dénoncer les inégalités entre les femmes et les hommes en montrant que « si les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête ». L’initiative s’inspire de la journée de grève du 24 octobre 1975 en Islande, où 90 % des femmes de l’île avaient fait grève pendant une journée. Deux syndicats qui avaient appelé à un arrêt de travail de deux heures à la mi-journée ont affirmé que 5,3 millions de femmes l’avaient suivi.