• Élections du Parlement italien. Les Italiens ont élu dimanche les membres des deux chambres de leur Parlement. C’est la coalition de droite, qui rassemble quatre partis dont La Ligue et Forza Italia, qui est arrivée en tête avec plus de 37 % de suffrages dans les deux chambres, suivi par le Mouvement 5 étoiles (32 %), premier parti en nombre de voix, puis par la coalition de centre gauche (près de 23 %). Aucun d’entre eux ne disposant d’une majorité absolue, des négociations doivent débuter à partir de fin mars en vue de former une alliance.

  • Coalition en Allemagne. Le Parti social-démocrate (SPD) a annoncé dimanche que ses adhérents avaient approuvé à 66 % l’accord de gouvernement signé avec la coalition chrétienne-démocrate de la chancelière Angela Merkel. Le SPD a présenté hier les six ministres issus de ses rangs qui participeront au gouvernement. Ils occuperont les portefeuilles des Finances, des Affaires étrangères, de l’Environnement, de la Justice, du Travail et de la Famille.

  • Manifestations à Mayotte. Des manifestations et grèves contre l’insécurité et pour l’amélioration des conditions de vie se déroulent depuis le 20 février à Mayotte. Mercredi, les parlementaires de l’île, les maires et les élus départementaux ont annoncé qu’ils rejoignaient le mouvement et que les collectivités locales seraient « fermées jusqu’à nouvel ordre ». Ils estiment à 1,8 milliard d’euros les besoins du département pour « mettre en place les conditions de tranquillité des Mahorais ».

  • Réforme pénale. Le président de la République, Emmanuel Macron, et la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, ont présenté mardi les grandes lignes de la réforme pénale dont la présentation en Conseil des ministres est prévue le 11 avril. L’objectif principal est de lutter contre la surpopulation carcérale et de rendre les peines plus efficaces. Emmanuel Macron a déclaré vouloir construire 7 000 places de prison supplémentaires et interdire des peines de prison inférieures à un mois.

  • Taxes sur l’acier et l’aluminium. Le président américain, Donald Trump, a signé jeudi deux documents portant à 25 % le montant des taxes sur les importations d’acier aux États-Unis et à 10 % celui des taxes sur l’aluminium. Le Canada et le Mexique sont pour l’instant exemptés des nouveaux droits de douane, le temps que soit renégocié le traité de l’Accord de libre-échange nord-américain en vigueur depuis 1994.

  • États-Unis et Corée du Nord. Donald Trump a accepté jeudi une rencontre, d’ici fin mai, avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, ce dernier s’engageant à ne plus effectuer de test nucléaire ou de missile pendant la durée des négociations. Aucun président des États-Unis n’a rencontré de dirigeant nord-coréen, Jimmy Carter et Bill Clinton s’étant rendus en Corée du Nord après leur mandat.