12 mars 2018

C'est leur avis

YouTube tire profit de l’extrémisme

Zeynep Tufekci, professeure de sciences de l’information à l’Université de Caroline du Nord, a constaté en regardant des vidéos politiques sur YouTube que la plateforme vidéo de Google lui suggérait chaque fois des contenus plus radicaux, conspirationnistes et racistes que ceux qu’elle avait demandés. Dans une tribune publiée par le New York Times, elle reproche à Google d’alimenter l’extrémisme pour tirer profit de l’audience générée.

« Qu’est-ce qui tient les gens collés à YouTube ? Son algorithme semble avoir conclu que les gens étaient attirés par du contenu plus extrême que ce par quoi ils ont commencé, ou par du contenu incendiaire en général. […] Nous assistons à l’exploitation informatique d’un désir humain naturel : voir “ce qui se cache derrière”, creuser plus profondément les sujets qui nous concernent. Tant que nous cliquons, nous sommes portés par la sensation excitante de découvrir davantage de secrets et des vérités plus enfouies. YouTube plonge ses utilisateurs dans un puits d’extrémisme, pendant que Google empoche l’argent de la publicité. » Zeynep Tufekci