20 mars 2018

Ça alors

« Disparition massive » d’oiseaux en milieu rural

La population des oiseaux en milieu rural s’est réduite en moyenne d’un tiers en 15 ans sur le territoire français, selon les résultats de deux études menées par le Muséum d’histoire naturelle et le CNRS, un organisme public de recherche. Les résultats, publiés aujourd’hui, proviennent d’analyses réalisées chaque année par des ornithologues amateurs et professionnels, la première à une échelle nationale depuis 1989, la seconde dans le département des Deux-Sèvres depuis 1995. Les espèces les plus concernées par cette « disparition massive » sont l’alouette des champs, le pipit farlouse et la perdrix cendrée. Les chercheurs mettent en cause le développement de l’agriculture intensive « ces 25 dernières années » et la forte augmentation du recours aux néonicotinoïdes. Ces insecticides ont pour effet de rendre les semences toxiques pour les oiseaux et de réduire les populations d’insectes dont ils se nourrissent.