29 mars 2018

Tout s'explique

Le développement de l’intelligence artificielle en France

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Emmanuel Macron a fixé aujourd’hui ses objectifs pour la France en matière d’intelligence artificielle lors d’une journée organisée au Collège de France à Paris. L’intelligence artificielle est la capacité d’une machine ou d’un programme informatique à décider ou à agir avec une complexité se rapprochant de celle d’un être humain. Elle vise à se rapprocher de « processus mentaux de haut niveau tels que : l’apprentissage cognitif, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critique », comme le décrivait en 1956 l’un des pionniers du domaine, le scientifique américain Marvin Minsky. Les applications de l’intelligence artificielle sont multiples. Des programmes informatiques sont ainsi capables de tenir une conversation, de trier des photos en fonction de plusieurs critères (par exemple en reconnaissant des formes spécifiques), d’établir un diagnostic médical ou de battre un humain au jeu de go.

Quels sont les principaux objectifs du gouvernement concernant l’intelligence artificielle ?

Emmanuel Macron a annoncé cet après-midi que l’État investirait 1,5 milliard d’euros dans l’intelligence artificielle au cours du quinquennat, dont 400 millions d’euros seraient dédiés à des appels à projets. Il a soutenu plusieurs propositions du rapport remis hier au gouvernement par le mathématicien et député LREM Cédric Villani, notamment pour retenir en France les chercheurs français et attirer ceux de l’étranger travaillant sur l’intelligence artificielle. Le président de la République a annoncé la création d’un « réseau d’instituts » dans quatre ou cinq villes en France. Il a également annoncé le renforcement des moyens alloués à l’enseignement supérieur dans les domaines des mathématiques, de l’ingénierie, de l’informatique et des sciences pour doubler le nombre d’étudiants formés à l’intelligence artificielle.

Quelles sont les initiatives françaises dans le domaine ?

Le rapport de Cédric Villani affirme que la France et l’Europe sont en retard dans le domaine de l’intelligence artificielle, en comparaison des États-Unis et de la Chine, ainsi que du Canada, du Royaume-Uni ou d’Israël. La plateforme France is AI, une initiative de l’association France Digitale qui réunit des entrepreneurs et des investisseurs du numérique, recense plus de 270 entreprises françaises spécialisées dans le domaine. Plusieurs groupes étrangers ont annoncé aujourd’hui des investissements en France. C’est le cas de DeepMind, une filiale de Google, qui a déclaré qu’elle allait ouvrir un laboratoire de recherche à Paris. L’entreprise américaine Microsoft a également dévoilé un plan d’investissement de 30 millions de dollars en France pour soutenir des entreprises spécialisées dans l’intelligence artificielle et la formation, à travers une école dédiée.