• Le gouvernement annonce sa réforme du Parlement. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé le projet de réforme institutionnelle promis par Emmanuel Macron et prévoyant une baisse du nombre de parlementaires. Selon ce projet, le nombre de parlementaires diminuerait de 30 % lors des prochaines élections législatives et sénatoriales (404 députés au lieu de 577 et 244 sénateurs au lieu de 348). 15 % des députés (soit 61 d’entre eux) seraient élus à la proportionnelle.

  • Poursuite de la grève à la SNCF. Au deuxième jour de la grève des cheminots, qui doit être suspendue demain et reprendre dimanche, le taux de grévistes estimé par la direction de la SNCF était de 29,7 %, en baisse par rapport à hier (33,9 %), un chiffre contesté par les syndicats. Les perturbations du trafic étaient comparables à hier, le taux de grévistes restant plus élevé chez les agents indispensables à la circulation des trains tels que les conducteurs (74 % contre 77 % hier) ou les aiguilleurs (46 % contre 39 %).

  • Projet de loi sur le logement. Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a présenté en Conseil des ministres un projet de loi sur le logement « dont le but premier est de libérer, de faciliter la démarche de construction ». Le projet vise notamment à alléger certaines normes, à simplifier la vente de logements sociaux et à simplifier les démarches de location.

  • Bataille commerciale entre les États-Unis et la Chine. Conformément à une annonce de Donald Trump le 22 mars, les États-Unis ont publié hier une liste de 1 300 produits importés de Chine, représentant une valeur annuelle de 40 milliards d’euros, sur lesquels ils envisagent d’imposer des droits de douane de 25 %. La Chine a répondu aujourd’hui en annonçant une taxe de 25 % sur une liste de 106 produits (avions, voitures, soja, etc.) importés des États-Unis et représentant une valeur comparable, si les États-Unis mettent leur menace à exécution.