4 avril 2018

Tout s'explique

Spotify s’introduit en bourse

En quoi l’introduction en Bourse de Spotify est-elle atypique ?

Apparu en 2006, le service de musique en ligne Spotify a fait son entrée hier à la Bourse de New York. Leader mondial du secteur, avec 71 millions d’abonnés payants dans 61 pays, il a choisi une méthode inhabituelle appelée cotation directe, qui amoindrit le rôle des banques. Généralement, les banques déterminent un prix d’introduction et font la promotion de l’entreprise auprès des investisseurs. Spotify a mis ses actions sur le marché à un prix uniquement déterminé par l’offre et la demande. Pour l’instant, l’entreprise n’utilise pas le marché boursier pour lever des fonds, estimant avoir à court terme une trésorerie suffisante. L’entreprise se contente de coter des actions existantes, ce qui permettra à ses détenteurs de les vendre plus facilement.

L’introduction en bourse de Spotify a-t-elle été un succès ?

Les premiers signes sont positifs pour l’entreprise suédoise. Alors que le prix d’introduction indicatif avait été fixé à 132 dollars, le titre a terminé sa première journée de cotation à 149 dollars, ce qui valorise le groupe à 26,5 milliards de dollars. Le prix des actions d’une entreprise a néanmoins tendance à beaucoup varier les premiers jours suivant l’introduction en bourse. Spotify a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 4,1 milliards d’euros, en hausse de 39 % par rapport à l’année précédente. Cependant, le géant du streaming n’a jamais dégagé de bénéfices. Sa perte a doublé en 2017 pour atteindre 1,2 milliard d’euros.

Quel est l’état du marché du streaming ?

Après quinze années de chute, le chiffre d’affaires de l’industrie musicale progresse à nouveau depuis 2015. Il a augmenté de 5,9 % dans le monde en 2016 selon la Fédération internationale de l’industrie phonographique, un organisme représentant le secteur. Cette hausse est principalement imputable au streaming, qui représente près d’un tiers du marché et dont le chiffre d’affaires a progressé de 60 % entre 2015 et 2016. Apple Music, le principal concurrent de Spotify, comptait 38 millions d’abonnés payants fin 2017, contre 71 millions pour Spotify, mais le service de la marque californienne n’a été lancé qu’en 2015. Spotify a également noué l’année dernière un partenariat stratégique avec le chinois Tencent, dont les plateformes d’écoute regroupent 700 millions d’utilisateurs. Mais seuls 17 millions sont des abonnés payants, pour un prix ne dépassant pas les deux euros par mois.