5 avril 2018

Ça alors

Un programme militaire contesté par des employés de Google

Le New York Times a publié hier une lettre ouverte signée par plus de 3 100 employés de Google demandant au président de l’entreprise de mettre fin à un programme de collaboration avec le Pentagone, le département américain de la Défense. Lancé en 2017 et révélé le mois dernier par Gizmodo, un site d’information sur les technologies, le projet Maven vise à mieux exploiter les images filmées par des drones grâce à l’intelligence artificielle. Les employés craignent que cette technologie soit utilisée pour décider de frappes. Rappelant la devise de Google, « Don’t be evil » (« Ne faites pas de mal »), ils estiment que l’entreprise « ne devrait pas être dans le secteur de la guerre ». Le 20 août, 126 chefs d’entreprise de 26 pays, dont le cofondateur de la société britannique DeepMind détenue par Google, avaient publié une lettre ouverte demandant l’interdiction des armes autonomes pilotées par l’intelligence artificielle.