6 avril 2018

C'est leur avis

L’érosion de la démocratie en Hongrie

Au pouvoir depuis 2010, Viktor Orban espère conserver son poste de Premier ministre en Hongrie après les élections législatives prévues dimanche. Chercheuse en sciences politiques à l’Académie des sciences de Hongrie à Budapest, Kristin Makszin estime dans Bloomberg que l’érosion de la démocratie est subtile.

« Les politologues et de nombreux Hongrois s’inquiètent de la détérioration de la démocratie hongroise depuis 2010. Certains disent que la Hongrie a déjà un régime autoritaire. À mon avis, l’érosion des institutions démocratiques a été plus progressive, mais la subtilité de la transformation est l’une de ses parties les plus effrayantes. Cela signifie que de nombreux citoyens ne ressentent pas immédiatement l’impact des changements, mais ils le feront avec le temps. […] En Hongrie, vous pouvez toujours critiquer le gouvernement dans les médias, mais de moins en moins de gens pourront entendre vos critiques parce que l’accès aux médias non étatiques est limité, surtout en dehors de la capitale. […] La capacité des citoyens hongrois à accéder librement à l’information et à prendre des décisions concernant leur gouvernement est menacée. » Kristin Makszin