• La question syrienne à l’ONU. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé que son pays allait déposer devant le Conseil de sécurité de l’ONU une résolution demandant une enquête sur la possible attaque chimique commise samedi à Douma, dans la banlieue est de Damas, en Syrie. Hier soir, les États-Unis ont également déposé un projet de résolution réclamant la création d’un « mécanisme d’enquête indépendant » sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, qui doit être soumis au vote ce soir.

  • Les bureaux de l’avocat de Trump perquisitionnés. Le président américain, Donald Trump, a dénoncé hier soir « une attaque contre notre pays » après une perquisition menée plus tôt dans la journée par le FBI, la police fédérale, dans les bureaux new-yorkais de son avocat, Michael Cohen. Selon l’avocat de ce dernier, les fouilles ont été effectuées « en partie » à la demande de Robert Mueller, le procureur spécial chargé de l’enquête sur les soupçons d’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine de 2016.

  • Bolloré quitte la tête de Canal+. Le président du conseil de surveillance de Vivendi, Vincent Bolloré, a annoncé qu’il quittait la présidence de celui de Canal+, qu’il avait prise en septembre 2015 pour redresser les comptes du groupe de télévision, filiale de Vivendi. Le résultat d’exploitation du groupe a progressé de 21 % en 2017 après avoir reculé de 44 % en 2016. Le chiffre d’affaires a baissé de 5 % entre 2015 et 2017.

  • Notre-Dame-des-Landes. Le parquet de Nantes a ouvert une enquête après des tirs de fusées anti-grêle en direction d’un hélicoptère de la gendarmerie qui survolait la zone de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) prévue pour accueillir un projet d’aéroport aujourd’hui abandonné. Selon la préfète des Pays de la Loire, Nicole Klein, sept gendarmes ont été blessés depuis le début de l’évacuation hier, dont six aujourd’hui. Les occupants du site font part de plusieurs blessés dans leurs rangs, atteints notamment par des grenades de désencerclement.