11 avril 2018

Ça alors

Un vote symbolique contre la limite des 80 km/h

Le conseil départemental des Hautes-Alpes a voté hier le maintien de la limitation de vitesse à 90 km/h sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central dont il est responsable de l’entretien. Ce vote, d’une valeur symbolique, vise à protester contre la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h sur ces voies à partir du 1er juillet, décidée par le gouvernement en janvier pour lutter contre la mortalité routière. Or le président du conseil départemental des Hautes-Alpes, Jean-Marie Bernard, regrette que cette décision ait été prise « sans aucune concertation » avec les départements et espère que « si 80 % des départements » procèdent à un vote similaire, « le gouvernement sera obligé de changer d’avis ». L’association 40 Millions d’automobilistes, opposée à cette mesure qu’elle estime inefficace pour combattre la mortalité routière, a recueilli plus de 600 000 signatures sur une pétition.