12 avril 2018

Ça alors

La Nouvelle-Zélande restreint l’exploration d’hydrocarbures

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé hier que l’État ne délivrerait plus de permis d’exploration gazière et pétrolière en mer, dans le but de protéger « du réchauffement climatique les générations futures ». Les nouveaux permis sur terre seront limités à la région de Taranaki, sur l’île du Nord, où se concentrent l’essentiel des extractions pétrolières et gazières du pays. Les précédents permis accordés – 31 au total, dont 22 en mer – ne sont pas touchés. La coalition gouvernementale entre les Verts et le Parti travailliste s’est engagée l’année dernière à mettre en œuvre des politiques permettant d’atteindre 100 % d’électricité conçue à partir d’énergies renouvelables d’ici 2035. Le Parlement français a adopté en décembre une loi prévoyant la fin de la recherche et de l’exploitation des hydrocarbures en France d’ici 2040.