13 avril 2018

C'est leur avis

Le train devrait être un atout contre le changement climatique

Pascal da Costa et Elwyn Sirieys, enseignant et élève à l’école d’ingénieurs CentraleSupélec, reprochent au gouvernement de ne pas miser sur la modernisation des petites lignes [€] de chemin de fer, notamment leur totale électrification, pour lutter contre le réchauffement climatique.

« Faut-il investir massivement dans la modernisation des petites lignes ou tout simplement abandonner le ferroviaire en zones peu denses ? […] Ce second scénario est d’autant plus crédible que la ministre des Transports, Élisabeth Borne, travaille à un plan de désenclavement routier sur 10 ans, au cœur de la future loi d’orientation sur les mobilités qui pourrait être annoncée en mai. Un report modal massif sur la voiture est à prévoir dans les zones régionales délaissées. Si l’on veut respecter nos engagements climatiques, il est crucial que ce report se fasse vers des modes de transport propres ou électriques. La préservation de l’attractivité des villes et villages concernés devra aussi passer par l’implantation de lignes régulières de transports collectifs propres. » Pascal da Costa et Elwyn Sirieys