13 avril 2018

Ça alors

Un journal hongrois publie une liste d’opposants au pouvoir

L’hebdomadaire hongrois Figyelo, qui appartient à une amie du Premier ministre, Viktor Orban, a publié hier une liste de 200 personnes qu’il accuse d’être des « mercenaires » au service de George Soros, un homme d’affaires américain d’origine hongroise qui finance des ONG et l’Université d’Europe centrale (CEU) en Hongrie. Elle inclut des membres de l’association de défense des droits de l’homme Amnesty International, des avocats et du personnel de la CEU. Deux jours avant les élections législatives de dimanche où son parti anti-immigration est arrivé en tête, Viktor Orban avait déclaré connaître 2 000 personnes payées pour « renverser le gouvernement et installer un nouvel exécutif acceptable pour George Soros » qui transformerait la Hongrie en un « pays pour les migrants ». En 1989, Viktor Orban avait lui-même obtenu une bourse de la fondation Soros pour étudier à l’étranger.