• Affrontements à Notre-Dame-des-Landes. De nouveaux affrontements ont opposé les forces de l’ordre et les occupants du site prévu pour un projet avorté d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Hier, une manifestation de soutien aux personnes souhaitant continuer à vivre sur le site a rassemblé entre 4 000 personnes, « dont 3 300 venaient de l’extérieur », selon la préfecture de Loire-Atlantique, et « 15 000 à 20 000 personnes », selon les organisateurs.

  • Université bloquée. Une centaine d’étudiants protestant contre la réforme de l’accès à l’université ont commencé ce matin à bloquer l’université Paris Nanterre, conduisant la présidence de l’établissement à reporter les examens et les cours prévus aujourd’hui. Lundi dernier, une opération d’occupation d’un des bâtiments avait donné lieu à une intervention des CRS.

  • Manifestation en Catalogne. 315 000 manifestants, selon un décompte de la police municipale, ont demandé hier à Barcelone la libération des neuf dirigeants catalans incarcérés pour avoir organisé le 1er octobre un référendum d’indépendance de la région interdit par les autorités espagnoles. Le 7 avril, le président du Parlement catalan a annoncé avoir désigné l’un de ces élus incarcérés, Jordi Sanchez, pour briguer l’investiture à la présidence de la région. Il faut pour cela qu’il puisse se rendre devant les parlementaires.

  • Opposition hongroise. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Budapest contre la réélection du Premier ministre hongrois Viktor Orban pour un nouveau mandat de quatre ans en demandant un nouveau décompte des voix et en dénonçant un contrôle accru des médias par le gouvernement. Le parti de Viktor Orban a remporté près de 50 % des voix et environ deux tiers des sièges au Parlement lors des élections législatives organisées le 8 avril.