17 avril 2018

C'est leur avis

L’État contre les modes de vie alternatifs

Le gouvernement a lancé la semaine dernière une évacuation partielle de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. Le géographe Michel Lussault regrette sur le site d’opinions AOC qu’il n’ait pas été capable d’accepter les modes de vie alternatifs qui s’y sont développés.

« L’évacuation de la “ZAD” de Notre-Dame-des-Landes n’est pas un incident banal, mais un événement de première importance. Nous sommes en présence d’une sorte de “fait social total”, dont la portée dépasse de beaucoup la localité qu’il concerne et qui permet de mettre en exergue une idéologie territoriale dominante, celle exprimée par le gouvernement, et l’incapacité de celui-ci à accepter de prendre en considération d’autres manières que la sienne de concevoir et de vivre la citoyenneté. […] Ainsi, pour un État appuyé sur son appareil normatif et sa capacité de “normation” des comportements, incapable d’admettre l’expression d’un différend en matière de choix de cohabitation locale, qu’il convertit immédiatement en acte de sédition, il était important que cesse le scandale d’une expérience pouvant faire réfléchir, voire en cas de succès possible, essaimer. » Michel Lussault