18 avril 2018

Ça alors

Les enquêtes d’une journaliste poursuivies après son assassinat

18 médias issus de 15 pays diffusent depuis hier des enquêtes sur la corruption et le blanchiment à Malte. Ils reprennent ainsi les travaux de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, auteure de plusieurs révélations sur des membres du gouvernement et morte dans l’explosion de sa voiture le 18 octobre 2017. Pendant cinq mois, ils ont travaillé en secret sous la coordination du réseau Forbidden Stories dédié à poursuivre les enquêtes de journalistes menacés ou décédés. Les médias français participant à l’opération sont la cellule investigation de Radio France, la chaîne de télévision France 2 et le quotidien Le Monde. Trois hommes, dont deux frères, déjà mis en cause dans d’autres affaires criminelles, ont été inculpés dans cette affaire, pour laquelle ils plaident non coupables.