20 avril 2018

Ça alors

Les cinémas de nouveau autorisés en Arabie saoudite

Une première projection du film américain « Black Panther », amputé d’une scène montrant un baiser, a été organisée mercredi à Riyad pour marquer la réouverture des cinémas en Arabie saoudite où ceux-ci étaient interdits depuis 1983. À partir d’aujourd’hui, les Saoudiens peuvent voir des films en salle sans se rendre à l’étranger, comme l’a déclaré lors de l’inauguration du premier cinéma rouvert en Arabie saoudite (pour l’instant le seul) Adam Aron, patron d’AMC, l’entreprise américano-chinoise qui l’exploite. En janvier 2017, le grand mufti d’Arabie saoudite, la plus haute autorité religieuse du pays, avait dénoncé les salles de cinéma comme une « invitation au mélange des sexes » et craint qu’y soient diffusés des films « immoraux ». Leur réouverture s’inscrit dans un mouvement progressif de libéralisation mené par le prince héritier Mohammed ben Salmane, marqué notamment par l’autorisation donnée aux femmes de conduire à partir de juin.